If you continue to browse this website, you accept third-party cookies used to offer you videos, social sharing buttons, contents from social platforms..
OK, accept all
Personalize
Please check an answer for every question.
Deny everything
Allow everything
We use cookies to personalise content, to provide social media features and to analyse our traffic. We also share information about your use on our site with our socal media and analytics partners who may combine it with other information that you've provided to them or that they've collected from your use of their services.

L’union

L’union fait la force

Prospection et développement côtiers

A partir de 1959, trois événements essentiels vont donner à la prospection de pétrole au Gabon une dimension nouvelle.

  • Il s’agit, d’une part, de l’association de la SPAEF, en 1959, avec les deux grands groupes internationaux Mobil et Shell, d’autre part, de la prospection du plateau continental sous-marin.
  • L’année suivante, à la suite de la disparition de l’AEF, la SPAEF devient SPAFE le 26 février (Société des Pétroles d’Afrique Equatoriale).
  • Enfin, le 17 août 1960, le Gabon devient officiellement indépendant.

Les efforts de prospection et de développement de la production pétrolière se poursuivent. Dans le cadre de l’association avec Mobil, le gisement de Batanga est découvert en 1965.

Le siège d'Elf SPAFE

De loin plus fructueuses, les recherches menées en commun avec Shell dans la région du bassin côtier conduisent, en 1963, à la mise au jour du gros gisement de Gamba d’une capacité de production de 2 millions de tonnes par an, puis, en 1967 à la découverte d’un nouveau gisement, Ivinga, représentant quelque 600 000 tonnes par an.

En décembre 1965, la fusion de la RAP et du BRP, holding de la Société nationale des Pétroles d’Aquitaine (SNPA) donne naissance à l’ERAP (Entreprise de Recherches et d’Activités Pétrolières) qui entre, ainsi, dans le capital de la SPAFE qui, en 1968, deviendra ELF SPAFE (par référence à ELF ERAP).