Re-développement Anguille

Anguille re-développement : projet majeur pour champ mature

Des investissements colossaux pour produire des réserves supplémentaires et préparer l'avenir

Construction du dernier étage du jacket

Construction du dernier étage du jacket

Plus de 40 ans après la première découverte offshore du pays, le champ Anguille Marine connaît actuellement un 'grand lifting'.

En 5 ans Total Gabon va réaliser un investissement sans précédent (plus de 2 milliards de dollars US) pour compenser le déclin naturel et ainsi maintenir son plateau de production. Ceci en attendant une croissance potentielle liée à la recherche en exploration, fortement relancée ces dernières années.

Ce projet majeur matérialise l'ambition de Total Gabon à exercer son leadership technique pour maintenir son niveau d'activité dans des zones où l'exploitation pétrolière a débuté il y a plus de 50 ans. C'est aussi un bon exemple de la capacité des équipes de Total Gabon à travailler sur des champs dits matures (du fait de leur historique d'exploitation). Le projet consiste plus précisément à améliorer le taux de récupération de pétrole, grâce à l'augmentation du nombre de points de soutirage.
C'est en particulier un programme ambitieux de nouveaux puits à forer dont la productivité sera soutenue par injection d'eau. Ce projet prévoit également le recentrage à terre d'une partie de l'exploitation dont la génération électrique sur le site de PG2 à Port-Gentil.

Levage du jacket pour l'installer à sa position définitive

Levage du jacket pour l'installer à sa position définitive

La réduction substantielle de l'empreinte sur l'environnement est également un élément majeur du projet : division par dix du volume de gaz brûlé à la torche et amélioration de la qualité des eaux de production en sont deux composantes essentielles.

La réalisation du projet est prévue en 3 phases pour un total de 41 puits, répartis en 30 puits producteurs et 11 puits injecteurs. Les phases 1 et 2 ont consisté à forer des puits à partir des plateformes existantes, alors que la phase 3, actuellement en cours, consiste à forer 21 puits à partir de la nouvelle plateforme AGMN qui a été mise en production à la fin du mois de mars 2013.

Parallèlement, l'électrification des secteurs maritimes d’Anguille et de Torpille à partir de la terre a été menée à bien avec un démarrage du nouveau réseau d’électrification au mois d’avril 2013.

Après Anguille, l'expérience ainsi acquise pourrait être reproduite sur d'autres champs en exploitation de Total Gabon, pour prolonger l'exploitation de champs marqués par la maturité. Simultanément, les sites offshore de Grondin et de Torpille ont connu en 2012 de grands travaux d'intégrité pour pérenniser leur production, qui se poursuivent en 2013.

Un effort d'intégration du tissu économique local

Le jacket et ses piles, le bateau d'installation et la barge de transport

Le jacket et ses piles, le bateau d'installation et la barge de transport

Au plan humain, il s'agit d'un projet innovant dans lequel les équipes gabonaises profitent de l'expérience du Groupe TOTAL.

En effet, le projet requiert une organisation spécifique avec une mobilisation progressive des équipes en fonction de l'avancement, et avant la transmission aux équipes qui seront chargées de l'exploitation courante. C'est une occasion unique d'intégrer les ingénieurs et techniciens de Total Gabon à une équipe projet multiculturelle et multi métiers. C'est aussi l'opportunité de transmettre localement le savoir-faire technique du Groupe.

Sur le plan du contenu local, il s'agit pour Total Gabon de valoriser les PME et PMI gabonaises en leur dédiant une part des marchés relatifs au projet.

Le respect de l'environnement, et la sécurité des hommes et des installations est pour l'équipe projet une préoccupation de tous les instants. Les équipes Hygiène, Sécurité et Environnement en charge de ces aspects du projet, ne ménagent aucun effort pour veiller à la protection de l'environnement et à la sécurité des opérations, en maintenant un niveau élevé de sécurité pour les hommes et les installations.

 

Une équipe projet confiante quant à l'avancement actuel et prête à installer AGMN

Le 6 février à 23h45 : le deck est installé sur le jacket

Le 6 février à 23h45 : le deck est installé sur le jacket

Pour Francis Hondareyte, directeur des Projets nouveaux de Total Gabon et chef du Projet Anguille, le planning est respecté : «la plateforme AGMN est entrée en production à la fin du premier trimestre 2013 conformément aux prévisions. Les forages de la phase 3 ont débuté à l'été 2012 sur le champ d'Anguille et se poursuivront jusqu'en 2015». Il ajoute avec satisfaction « c'est une belle réussite des équipes».

Du côté de la centrale électrique, Francis Hondareyte indique : « nous étions là sur un planning extrêmement tendu", et après la préparation du site en 2011, la construction de la centrale en 2012 à partir d'éléments préfabriqués en Finlande, la mise en service a eu lieu en avril 2013.

Les câbles sous marins à haute tension qui relient cette centrale aux sites offshore de Torpille et Anguille, ont été fabriqués en Angleterre en 2011 et leur installation sur les fonds marins gabonais s'est déroulée au cours de l'année 2012.
Les autres éléments, notamment l'intégration offshore, sont en préparation à Port-Gentil sur les yards de Sesi/Fouré-Lagadec et SNEF, pour que le démarrage soit effectif d'ici fin août 2012.  

Points principaux de ce redéveloppement

L'équipe d'installation de la plateforme AGMN

L'équipe d'installation de la plateforme AGMN

  • 41 nouveaux puits forés dont 21 à partir d'AGMN
  • Electrification des plateformes Anguille et Torpille à partir de la centrale électrique à terre de PG2
  • La réduction de 90% du brûlage de gaz en mer
  • Une amélioration de la qualité du traitement des eaux de production
  • Plus de 2 milliards de dollars US investis
La plateforme AGMN

La plateforme AGMN