Développement local

Les programmes sociétaux menés par Total Gabon depuis de nombreuses années, ont pour objectif de contribuer au développement humain du Gabon et plus particulièrement, des populations situées aux abords des sites pétroliers terrestres. Pour cela, des actions importantes sont menées chaque année en faveur de la santé, du développement agricole, de l'éducation et de la formation.

En 2016, Total Gabon a consacré 47,4 M$ au financement de projets de développement durable et d’activités de diversification.

Santé et recherche médicale

Technicienne de laboratoire du CIRMF

Technicienne de laboratoire du CIRMF

Total Gabon continue à soutenir, après avoir participé à sa création en 1974, le Centre international de recherches médicales de Franceville (CIRMF). Les travaux du CIRMF portent essentiellement sur les maladies parasitaires et infectieuses notamment le Paludisme, la Filariose, la Trypanosomiase, les infections à rétrovirus humains (HIV/HTLV) et simiens (SIV), de même que les maladies virales émergentes notamment les fièvres hémorragiques (virus EBOLA).

Le CIRMF développe depuis ces dernières années, ses recherches sur deux grands axes :les co-infections parasito-virales et les transmissions virales inter espèces. Son implantation en Afrique Centrale, le plateau technique dont il dispose (laboratoire de haute sécurité classé P3 renfermant une bulle classée P4), la qualité des chercheurs présents dans ses laboratoires et mobilisables à très brefs délais, représentent des atouts majeurs dans le dépistage et les traitements des pandémies qui peuvent se déclarer dans la sous région. En 2008, Total Gabon a financé le quatrième symposium sur les virus Ebola et Marburg organisé par le CIRMF à Libreville.

Total Gabon soutient également l’UNICEF dans le cadre d’un partenariat visant à renforcer la lutte contre la mortalité infanto-juvénile au Gabon, due au paludisme, aux maladies évitables par la vaccination, au VIH/SIDA et à la malnutrition.

Total Gabon poursuit son partenariat avec la Croix Rouge Française et le Ministère de la Santé Publique, pour le financement de Centres de traitement ambulatoire dédiés au traitement des malades du SIDA (dépistage, prise en charge sanitaire et psychologique des malades).

Total Gabon contribue également au développement social des communautés vivant aux abords de ses sites pétroliers à terre, par la distribution de médicaments et d’équipements aux dispensaires, par la rénovation d’installations sanitaires et l’installation de puits à eau.

Enfin, Total Gabon participe auprès de la Mairie de Port-Gentil au programme
d’assainissement écologique et de toilettes « sèches » de l’ONG « TDM - Toilettes du Monde ». La portée actuelle de se projet est de traiter dans un premier temps 1000 foyers. L’assainissement se fait au travers d’une approche intégrée de la gestion de la ressource en eau et des rejets domestiques.

Développement agricole

Le développement des cultures maraîchères avec l'IGAD

Le développement des cultures maraîchères avec l'IGAD

Total Gabon participe au financement de l’Institut gabonais d’appui au développement (IGAD) pour soutenir son programme de développement des cultures maraîchères notamment en zone périurbaine, ainsi que des missions d’étude dans les villages à proximité des sites pétroliers à terre.

Total Gabon poursuit également le développement du Centre d’application agro-pastoral de Franceville, créé en 2004, projet expérimental qui associe la mise en place d’une filière d’élevage de porcins dans le pays à des projets d’agriculture. Ce centre permet par ailleurs la formation des étudiants gabonais dans ces domaines.

 

 

 

 

éducation et formation

Le Centre de spécialisation professionnelle de Port-Gentil

Le Centre de spécialisation professionnelle de Port-Gentil

Total Gabon a contribué au financement des travaux de construction et d’équipement d’un Centre de spécialisation professionnelle à Port-Gentil (CSP).

Ce centre bénéficie de l’assistance et de l’appui des Ministères des Hydrocarbures, de la Formation Professionnelle et de la Réinsertion Sociale, de l’Éducation Nationale et du Ministère du Travail et de l’Emploi.

Le CSP, inauguré en Octobre 2003, a comme objectif de recruter chaque année une trentaine de jeunes gabonais, titulaires d’un baccalauréat technologique ou d’un brevet de technicien, pour être formés, en neuf mois, dans les filières Instrumentation, Mécanique Moteur, Tuyauterie et Soudure. Total Gabon finance aujourd’hui le fonctionnement du Centre et en supervise la gestion.

Total Gabon poursuit son soutien financier au fonctionnement de l’Agence de consolidation des technologies de l’éducation (ACTE) qui a pour objet de développer, chez des élèves, l’intérêt pour les sciences, de faciliter l’acquisition et l’utilisation des connaissances au moyen des nouvelles technologies de l’information et de la communication.

L'apprentissage

L'apprentissage

Total Gabon offre chaque année une bourse d’étude à cinq jeunes gabonais pour préparer un Brevet de technicien supérieur en électromécanique à l’Institut supérieur de technologie d’Afrique Centrale (ISTAC) de Pointe-Noire (République du Congo).

Un Comité éducation a été créé en fin d’année 2008 pour assurer le pilotage et le suivi de tous les projets et actions en matière d’éducation financés par Total Gabon.

En 2009, Total Gabon a mis en place un programme de bourses destinées à favoriser l'accès à l'enseignement supérieur en France dans les domaines techniques. Ce programme qui vise à terme une vingtaine d'étudiants, a concerné sept étudiants entrant en école d'ingénieurs.

 

 

La biodiversité

La mangrove, élément essentiel de la biodiversité

La mangrove, élément essentiel de la biodiversité

Total Gabon contribue financièrement à la mise en oeuvre de différents programmes initiés et pilotés par des Organisations non gouvernementales (ONG) reconnues et implantées au Gabon.

Total Gabon poursuit son soutien financier aux activités de recherche scientifique, d’éducation environnementale et de formation destinés au développement du tourisme dans le parc national de la Lopé en partenariat avec le Wildlife Conservation Society (WCS) et le CIRMF.

En 2009, Total Gabon a contribué au financement aux côtés de la Fondation Total d'une étude sur deux familles de plantes de la flore gabonaise menée par l'université néerlandaise de Wageningen en partenariat avec l'Herbier national du Gabon.